1 - ENJEUX GÉOCULTURELS / DESAFIOS GEOCULTURALESModéré152 messages
2 - POL. PUB. & CULTURE / POL. PUB. & CULTURAModéré69 messages
3 - ÉCONOMIE & CULTURE / ECONOMIA & CULTURAModéré89 messages
4 - COMM. & CULTURE / COMUNICACION & CULTURAModéré11 messages
5 - MAITRISER / ASUMIR LA MUNDIALIZACION CULTURALModéré10 messages

Forum PlanetAgora
1.1 Mondialisation et cultures : quels enjeux?
1.2 De «l'exception culturelle» au pluralisme culturel

Répondre au Message Nouveau Message
  Re (4) : économie et culture : le débat en termes nouveaux
  Message publié le le 20/07/2002 à 10:08:56 par Nicole Capt - lu 9926 fois
Le terme de « développement durable « ne correspond-il pas justement à cette « standardisation imposée à marche forcée consistant à plaquer des schémas préétablis et complètement extérieur sans réelle appropriation ni capacité d'adaptation » mentionnée par l’auteur du propos ? Etant spécifiquement occidental, le terme de développement me semble en effet paradoxal.
Compte tenu, que pour la plupart des cultures traditionnelles les notions de développement et de temps (tel qu’il est vécu dans les pays du Nord) sont dépourvues de sens ne risquerait-on pas en introduisant le concept de développement culturel de se fermer d’emblée au dialogue (cela d’autant plus qu’en divers lieux du monde ( tels que l’Amazonie et la Malésie) des micro-cultures sont sacrifiées au développement par le défrichage de la forêt) ?
Par ailleurs, s’agissant de productions cinématographiques mentionnées dans ce forum, sans doute convient-il de se rappeler que la plupart des cultures sont dépourvues d’industries cinématographiques (et que nombre de micro-cultures ne disposent même pas d’électricité) !
Ainsi, plutôt que de chercher à favoriser un développement industriel ne conviendrait-il pas de chercher à privilégier les possibilités d’expression de l’imaginaire instituant et des productions symboliques qui en découlent (mythes, artisanat, créations artistiques ) puisque celles-ci se trouvent être les fondements spécifiquement culturels?
Par ailleurs, s’agissant de l’humanité elle-même, sans doute qu’une restauration de l’importance des moyens de symbolisation devrait permettre de démontrer l’innocuité de la marchandisation du monde. Aussi, s’agissant des démocraties néo-libérales elles-mêmes sans doute que la prise en considération de l’imaginaire instituant devrait susciter une interrogation relative à la dérive de nos sociétés provoquée par le « clôturage du sens » induit par le mythe du progrès et de l’économie libérale. « Si ses institutions constituent une collectivité, ses oeuvres sont le miroir dans lequel elle peut se regarder, se reconnaître, se mettre en question. Elles sont le lien entre son passé et son avenir, elles sont un dépôt de mémoire inépuisable en même temps que l’étai de sa création à venir » C.Castoriadis, La montée de l’insignifiance, Paris, Seuil, 1996, p.75.

Nicole Capt


Répondre au Message Nouveau Message
Discussion Auteur Date Lu
économie et culture pierre-jean Benghozi16:29 le 12/0611058
     2 économie et culture Jean Tardif14:27 le 11/078978
         3 économie et culture Pierre-Jean Benghozi14:57 le 17/0711275
             4 économie et culture : le débat en termes nouveaux Jean Tardif16:17 le 17/078786
                 5 économie et culture : le débat en termes nouveaux Nicole Capt10:08 le 20/079926
Oragora sur votre site : Forums   Vos Petites Annonces   Espace Pro